vendredi 17 juin 2016

Avec l’Euro 2016, le premier sponsor chinois Hisense vise une audience globale



   ‘Hisense, la marque de téléviseurs n°1 en Chine’. Ce slogan publicitaire s’affiche en chinois et en anglais en arrière-plan des 51 matchs de l’Euro 2016 organisés à travers la France. « En 56 ans d’existence, c’est la première fois que l’Euro accueille un sponsor chinois », observe le quotidien étatique chinois Global Times, pour lequel ce rapprochement est « historique », l’Euro étant suivi par « la plus large audience en Chine de fans du ballon rond. » Le Global Times fait le compte : l’Euro 2016 est couvert par les télévisions de plus de 230 pays et régions, chaque diffusion en direct de matchs devrait attirer en moyenne 150 millions de téléspectateurs, soit une audience cumulée de 7 milliards, dont plus de 1,2 milliard en Chine.

Pom-pom girls chinoises 

Le marché chinois n’est évidemment pas le seul visé par la marque. Le Global Times indique que si Hisense est la première marque de téléviseurs depuis 13 ans en Chine, sur le plan international, elle a ravi à Sony la troisième place en 2015. Mais elle compte sur la plate-forme de l’Euro, où elle voisinera sur les terrains avec d’autres sponsors tels que Adidas, McDonald’s et le coréen Hyundai pour pallier son déficit de notoriété en Europe. Sur place, au sein des 10 fan-zones, espaces mis en place par l’UEFA où sont diffusés les matchs en direct, des stands aux couleurs de Hisense exposent les téléviseurs 4K et les smartphones 4G de la marque. 

Le Global Times évoque les 8 égéries chinoises engagées par Hisense pour soutenir les équipes de football sans distinction de pays. La ‘dream team’ a été sélectionnée via des votes en ligne sur les réseaux sociaux chinois Weibo et WeChat - un concours largement relayé par les médias chinois. Cette initiative semble en premier lieu destinée aux téléspectateurs chinois, la tradition des pom-pom girls n’étant pas vraiment européenne. En revanche, Twitter étant interdit en Chine, le Global Times ne mentionne pas la campagne #HisenseQuest destinée à faire gagner une place en finale. Si elle est une pionnière en soutenant l’Euro de football, Hisense n’est pas la première marque chinoise à faire des efforts de localisation dans sa communication occidentale : d’autres marques chinoises de smartphones telles que Lenovo et Huaiwei se sont déjà fait récemment remarquer sur leurs nouveaux marchés cibles européens.  





Euro 2016 : the first Chinese sponsor Hisense seeks a global audience





'Hisense, China’s n°1 TV Brand'. This advertising slogan is displayed in Mandarin and English in the background of the 51 Euro 2016 football matches which take place in June throughout France. « In 56 years of existence, it is the first time that the Euro is sponsored by a Chinese brand », observes the Chinese State newspaper Global Times, according to which these closer ties are « historic », with the Euro being followed by « the wider audience of football fans in China ». The Global Times is doing the maths : The Euro 2016 is covered by the television channels from more than 230 countries and regions, each live broadcasted match should attract on average 150 million viewers. The cumulative audience then should reach 7 billion, including more than 1.2 billion in China.


Chinese cheerleaders 


The Chinese market is obviously not the only one targeted by the brand. The Global Times states that if Hisense has been the leader of the TV market for 13 years in China, at the international level, it overtook Sony and ranked third in 2015. But it relies on the platform of the Euro 2016, where its banners are displayed next to other sponsors such as Adidas, McDonald's and the Korean Hyundai, to address its lack of notoriety in Europe. On-site, within the 10 fan-zones, - dedicated spaces established by UEFA where matches are live broadcasted, booths at the colors of Hisense give an overview of the 4K televisions and 4G smartphones of the brand.


The Global Times mentions the 8 Chinese muses hired by Hisense to support football teams regardless of their country of origin. The 'dream team' has been selected via votes online on Chinese social networks Weibo and WeChat - a contest widely reported by Chinese media. This initiative seems primarily intended for Chinese viewers, the tradition of cheerleaders not being exactly European. On the other hand, with the ban of Twitter in China, the Global Times did not mention the #HisenseQuest campaign, launched to give the contestants the opportunity to win a ticket for the final. If the brand is a pioneer in supporting the Euro, Hisense is not the first Chinese brand to do localization efforts in its Western communication : other Chinese brands of smartphones such as Lenovo and Huaiwei have recently attracted attention on their European new targeted markets.