lundi 20 avril 2015

La piqûre de rappel d'Apple

TRADUCTION Source : le Quotidien du Peuple 人民日报, le 17 avril 2015
"Fabriqué en Chine" : ici le caractère 制 zhì - fabriquer
a été remplacé par le caractère 知 zhī - penser.

[Il est intéressant de noter que dans cet article d'un journal étatique donnant en exemple les fleurons technologiques chinois, Xiaomi n'est pas mentionné. Peut-être parce que le fabricant de smartphones est considéré en Chine comme largement inspiré d'Apple. NdT]


        « Designed by Apple in California Assembled in China » : c’est ce que peuvent lire les utilisateurs attentifs au dos des produits Apple. Ce n'est qu'une simple indication objective, sans aucune implication particulière. Mais du point de vue du rêve chinois de transformation du modèle de développement du pays par l'innovation, ces quelques mots méritent qu'on s'y attarde.

        En fait, beaucoup de groupes internationaux ont des bases de production en Chine, mais elles ne signalent en général sur leurs produits que "Made in China", et celles qui sont aussi précises  qu'Apple sont très peu fréquentes. C'est bien sûr une initiative qu'il n'y a pas lieu de critiquer. Mais ces quelques mots doivent nous servir de piqûre de rappel : la Chine ne peut pas se contenter de seulement "assembler".  
        Ces dernières années, depuis que le gouvernement chinois a incité à améliorer notre propre capacité de création de nouveaux concepts, et a défini des objectifs stratégiques en termes de modèle d'innovation, nos progrès ont été évidents sur le plan de l'innovation scientifique et technologique, et les nouveaux produits ont afflué. En accumulant les performances de nos technologies de pointe sur trois dimensions - précision, montée en gamme, recherche approfondie - la "marque chinoise" a gagné en prestige.

        Mais tout bien considéré, notre capacité d'innovation autonome n'est pas suffisante. A l'échelle mondiale, l'écart est flagrant. Il existe peu de produits technologiques chinois ayant un rayonnement significatif à l'international, ce qui n'est pas digne de la deuxième économie du monde. Nous attendons avec impatience qu'émergent davantage de Huawei, ZTE, Lenovo, Alibaba et autres groupes innovants à l'impact planétaire, et espérons que la popularité et l'influence des marques chinoises sur les marchés internationaux seront de plus en plus grandes. Surtout, est-il possible de voir apparaître en Chine des Bill Gates, Steve Jobs et autres personnalités capables d'insuffler des innovations de rupture ?

        Les Chinois ont toujours fait preuve de créativité et d'innovation, c'est même leur talent le plus évident, et il est totalement justifié que nous ayons confiance en nous-mêmes dans ce domaine. Nous avons raté le coche de la dernière révolution industrielle, mais avec le développement du numérique et des technologies de l'information, nous avons une rare opportunité de pouvoir rattraper notre retard et dépasser les pays occidentaux. Aucun pays en dehors de la Chine ne peut prétendre compter sur 1,4 milliard de personnes, 650 millions d'internautes et près de 560 millions d'utilisateurs de l'internet mobile. La demande de ces consommateurs est à la fois une ressource inégalée et un puissant moteur de création pour les entreprises. 

         Aujourd'hui, le développement économique de la Chine entre dans une phase de nouvelle normalité.  "Les deux objectifs" incluent non seulement de maintenir notre rythme de croissance moyen à soutenu, mais également de monter en gamme. Notre économie se situe à un point stratégique où elle doit grimper une pente et franchir un seuil. Certes, cette phase implique que nous ne devons plus rechercher la performance en termes quantitatif, mais nous ne devons pas pour autant nous relâcher. Dans cette nouvelle conjoncture, nous devons faire mieux qu'avant. Comment ? En concentrant nos efforts sur l'innovation, en améliorant constamment le taux de contribution des nouvelles technologies au développement économique. Clairement, nous avons besoin de créer des nouveaux Apple et des nouveaux Microsoft pour transformer notre économie en modèle d'innovation.

        Dans le passé, nous étions devenus "l'usine du monde", une étape nécessaire dans notre développement. Mais dans les cinq, dix, vingt prochaines années, nous ne pourrons plus nous contenter de ce statut, ni de nous voir continuellement coller l'étiquette "Assemblé en Chine", ni de rester à l'extrémité de la chaîne de valeur.

        Nous espérons que de plus en plus de produits "conçus en Chine" émergeront et brilleront à l'international. Ces trois mots ne doivent pas nécessairement être imprimés sur tous les produits, mais doivent être la devise de tous les entrepreneurs et être l'emblème de l'état d'esprit chinois.



Wang Xiaodong



"苹果”背后那行字
2015年04月17日 07:34:22  来源: 人民日报

  细心的人会发现,在“苹果”产品的背后,印了这样一行英文——“Designed by Apple in California Assembled in China”。翻译过来就是“加利福尼亚苹果公司设计,中国组装”。按说这只是一个客观表述,没有特别涵义。但是,对于谋求转型发展、怀揣创新型国家梦想的中国来说,这行字值得我们深思。

  事实上,众多跨国品牌在中国都有生产基地,不过一般只是标注“Made in China”(中国制造),像“苹果”这样在产品上强调在本国设计的很少。这样的做法当然是企业行为,没什么好去挑理儿。不过,这行字儿对于我们来说,应该也是个提醒:中国再也不能仅仅满足于“组装”了。

  这些年来,特别是中央提出提高自主创新能力、建设创新型国家的战略目标以来,我们在科技创新方面的进步非常显著,创新产品层出不穷。一项项领先世界的科技成果,不断刷新“中国创造”的精度、高度、深度,成为一个个响亮的“中国品牌”。

  但从总体上说,我们的自主创新能力还不够强,与世界先进水平相比还有明显差距,特别是企业自主创新方面,具有重大影响的科技产品还不是很多,与世界第二经济大国的地位还不相称。我们渴望出现更多像华为、中兴、联想、阿里巴巴这样具有国际影响的创新型企业,希望中国品牌在国际市场的知名度和影响力越来越大。尤其是,我们能否出几个像比尔·盖茨、乔布斯这样具有“颠覆性影响”的创新型人才?

  中国人从来不缺乏创新创造的基因,创新是中华民族最鲜明的禀赋,我们完全有理由树立“创新自信”。如果说,上一次工业革命我们落在了西方发达国家后面很远,那么,面对以网络和数字技术为标志的信息技术发展,我们迎来了赶超发达国家的难得机遇,不说别的,我国拥有近14亿人口,网民数量6.5亿,手机网民近5.6亿,这样的规模没有任何一个国家可以比拟,他们的消费需求是拉动创新创业的巨大牵引力,规模超大的人才群体更是创新创造无与伦比的重要资源。

  当前,我国经济发展进入新常态。“双目标”不仅包括保持中高速增长,还包括迈向中高端水平。我国的经济处在爬坡过坎的重要关口。这个阶段,我们也许不用像以前那样为了追求某个数字紧赶慢赶了,但“松一口气”的想法是没有出路的。今天的新情况,恰恰更需要我们有所作为。如何作为?就是在创新驱动上下功夫,在转型发展上下功夫,不断提高技术创新对经济发展的贡献率。说白了,我们需要产生一些像苹果、微软这样对转型升级具有牵引作用的创新型企业。

  如果说过去的这些年,我们成为“世界工厂”是不可逾越的发展阶段,那么未来的五年、十年、二十年,我们肯定不能再沾沾自喜于“世界工厂”,也不能一直被贴上“中国组装”的标签,长期处在产业链的末端。

  期待着越来越多“中国设计”的产品不断涌现并享誉国际。这行字,未必印在每个产品上,但应刻在每个中国企业家甚至每个中国人心里。(文/汪晓东)