lundi 3 novembre 2014

Facebook : la Chine veut pouvoir choisir ses amis

TRADUCTION Source : 人民网 people.cn, le 30 octobre 2014
Dans un chinois basique, Mark Zuckerberg a tenté de séduire son auditoire 
à l'Université Tsinghua de Pékin le 27 octobre dernier

La première session de la World Internet Conference étant prévue entre le 19 et le 21 novembre en Chine à Wuzhen dans la province du Zhejiang, Lu Wei, le directeur du bureau national des informations sur Internet, a donné une conférence de presse pour préciser les circonstances de la tenue de cette conférence.

Lu Wei s’est également exprimé face aux médias étrangers qui l'interrogeaient au sujet de Facebook avec des questions du type : "On ne peut pas accéder à Facebook en Chine, pourquoi la Chine bloque-t-elle ce site?" 

« Je n'ai jamais utilisé ce site Internet, je ne sais même pas s'il est ou non interdit en Chine, a-t-il répondu. Mais je sais qu'il existe des sites non accessibles en Chine. J’insiste sur le fait que notre supervision est conforme à la législation chinoise, toutes les mesures que nous prenons ont pour but de protéger légalement la sécurité de la Chine et les intérêts des consommateurs chinois. »
Il a ajouté que « nous n'avons jamais fermé aucun site étranger. » « Comment pourrais-je aller dans votre pays fermer votre site Internet ? La Chine a toujours été très cordiale, mais nous sélectionnons ceux qui nous rendent visite. Nous ne pouvons pas vous changer, mais nous avons le pouvoir de choisir nos amis, j'espère que tous ceux qui viennent en Chine sont des amis, de vrais amis."

Lu Wen a démenti avoir dit que 'liǎn pǔ' [mot proche phonétiquement de 'liǎn shū', traduction littérale de Facebook, 'liǎn pǔ' fait référence aux différents types de maquillage utilisés lors des opéras chinois, NdT] ne pourrait sous aucun prétexte entrer en Chine. "Bien sûr, s'est-il expliqué, je n'ai pas dit non plus que 'liǎn pǔ' pourrait entrer en Chine. Je n'ai dit ni qu'il ne pourrait pas entrer en Chine, ni qu'il pourrait entrer en Chine. La politique d'ouverture de la Chine reste inchangée, parce que c'est un fondement de notre politique nationale. Lorsqu’une entreprise Internet étrangère fait son entrée en Chine, il est essentiel qu'elle soit en conformité avec la législation du pays. 

Cette législation comporte deux conditions sine qua non : ne pas mettre à mal les intérêts de la Chine, et ne pas aller à l'encontre des intérêts des consommateurs chinois. Ce que nous ne pouvons autoriser actuellement, c'est d'être à la fois sur le marché chinois, de tirer profit de sa présence en ligne en Chine, tout en nuisant au pays. Nous ne pouvons permettre que ce genre de situation se produise. Il suffit de respecter la législation chinoise, nous accueillons alors toutes les entreprises Internet du monde entier sur le marché chinois qui est en effet très grand."


相关文章, 请阅读 Sur le même sujet, vous pouvez lire aussi : 
Facebook's Zuckerberg seeks China entree at Tsinghua
非死不可 feisibuke risque gros en Chine



国信办主任鲁炜回应"为什么Facebook在中国无法访问"

2014年10月30日21:42    来源:人民网    手机看新闻
人民网北京10月30日电 首届世界互联网大会将于11月19-21日在中国浙江乌镇举办,今日下午,国家互联网信息办公室主任鲁炜在国新办新闻发布会上介绍首届世界互联网大会的相关情况,并答记者问。对于外国媒体记者提出的“Facebook在中国无法访问,中国为什么要关闭这些网站?”的问题,鲁炜表示,“我没有用过这些网站的体验,我不知道它们是不是被关闭。但有些网站无法访问的情况,我想可能是存在的。但是我要说明的是,我们的管理都是按照中国法律进行的,我们所采取的一切措施都是依法维护中国的国家安全和中国消费者的利益。”
鲁炜同时表示,我们没有关过境外的任何一家网站,“你的网站在你家里,我怎么可能跑到你家去关你家的网站呢?中国历来都是好客热情的,但是谁到我家作客,我是有选择的。我可以讲两句话,我没有办法改变你,但是我有权利选择朋友,我希望到中国来的都是朋友,是真朋友。”
对于此前有媒体称“鲁炜曾表示‘脸谱’绝不可能进入中国”的问题,鲁炜今日表示,这是一条虚假新闻。鲁炜说,“当然,我也没说‘脸谱’就可以进入。我既没有说它不可以进入中国,也没有说它可以进入中国。我想说,中国对外开放的政策是不会变的,因为它是我们的基本国策,外国互联网企业进入中国,我们的底线就是要符合中国的法律法规。法律法规就两条底线,一是不得损害中国的国家利益,二是不得伤害中国的消费者利益。我们现在不能允许的是,既占了中国市场,又挣了中国的钱,还来伤害中国,这种情况我们是不能允许的。只要遵守中国的法律法规,我们欢迎世界所有的互联网企业进入中国市场,中国市场确实太大了。”