lundi 30 avril 2012

Terres rares, choix visionnaire

TRADUCTION Source : 鉅亨網 cnyes.com, le 26 avril 2012
Exploitation d'une mine de terres rares en Chine, le 5 septembre 2010
La Chine répond à la plainte déposée auprès de lOMC par les pays occidentaux contre des pratiques jugées déloyales concernant lexportation de terres rares. Ces métaux sont essentiels à la fabrication de nombreux produits de haute technologie, comme les téléphones portables ou tablettes type iPads, et sont aussi utilisés pour la croissance verte véhicules hybrides, éoliennes - ainsi que dans lindustrie de la défense.


Les États Unis, l'Union européenne et le Japon se sont ligués le 13 mars contre les taxes à l'exportation des terres rares chinoises et la gestion des quotas. Ils ont fait une demande de consultations avec la Chine sur le sujet. "La Chine entend donner une réponse énergique et espère faire en sorte que les parties concernées comprennent la nécessité et la signification pour la Chine de renforcer le contrôle des exportations de matières premières telles que les terres rares", a déclaré le 25 avril Zhu Hongren, porte-parole du ministère de l'industrie et des technologies de l'information.

Il a souligné que la série de mesures adoptées par le gouvernement chinois, ont entièrement pour but de préserver les ressources naturelles, l'environnement et les besoins du développement durable. Les quotas et les taxes à l’exportation font partie des mesures globales adoptées par la Chine au sujet de l'extraction des terres rares, de leur production, de la protection de l'environnement, pour se mettre en conformité avec la réglementation de l'OMC.

Au moment où il évoquait les dommages sur l'environnement causés par l’extraction illégale et anarchiste de terres rares, Zhu Hongren a montré trois photos, respectivement du Sichuan, du Guangxi, et du Jiangxi - les trois provinces où sont extraites les terres rares. Ces dégâts "sont horribles à voir", a-t-il affirmé, la végétation est gravement endommagée à tel point qu’un brin d'herbe ne peut même pas pousser. A certains endroits ont même été observés des glissements de terrain et des écoulements de boue.

Si la production de terres rares n'est pas contrôlée étroitement, cela peut entraîner un gâchis des ressources naturelles, a poursuivi Zhu Hongren, en citant des chiffres. Dans le sud de la Chine, le taux de recyclage de terres rares de type ionique n'atteint généralement pas 50 %, et au nord, le taux d'utilisation de terres rares légères  n'est seulement que de 40 à 60 %. En cas d'extraction illégale, les dommages sont encore plus graves car on ne peut en recycler que 20% environ.

En réalité, les États Unis possèdent aussi de grandes ressources en terres rares, les deuxièmes plus importantes après la Chine au niveau mondial. Mais pour des considérations d'environnement et de préservation des ressources naturelles, les États Unis ont stoppé la production de terres rares dans les années 90. Les autres détenteurs de terres rares comme la Russie et l'Australie ont tous opté pour une production faible ou inexistante de terres rares.

Pour maintenir le développement durable des ressources de terres rares, la Chine a adopté ces deux dernières années des mesures restrictives, visant à mettre un terme à la production et au commerce illégal et anarchiste de terres rares. Zhu Hongren a souligné que ces initiatives ont été pleinement prises sur la base de considérations environnementales et de préservation des ressources naturelles, afin de  garantir les ressources et les approvisionnements en terres rares.

En 2011, tous les quotas d'exportation de terres rares n'ont pas été utilisés, ce qui montre que les mesures de restriction prises par la Chine n’ont entraîné aucune pénurie. Zhu Hongren a précisé que le prix des terres rares à l'international est entièrement déterminé par le marché. Pour que les prix diminuent, il faut que leur valeur rationnelle baisse.

Selon Zhu Hongren, la Chine ne possède guère plus de 30 % des ressources en terres rares, mais elle assume plus de 90 % de la demande.  Il est difficile de satisfaire la demande du monde entier en ne dépendant que de la seule Chine,  espérons que les grands pays disposant d'importantes ressources de terres rares s'efforceront, ensemble, de résoudre le problème de la demande de terres rares. 


工信部:積極應對稀土爭端 同步管理合乎WTO規則
鉅亨網新聞中心 (來源:財匯資訊) 2012-04-26 14:40:06 


(中國工業和信息化部新聞發言人朱宏任25日在回應WTO稀土爭端案時說,中國將積極應訴,中國采取綜合措施同步管理稀土,符合WTO規則。)


3月13日,美國、歐盟、日本針對中國稀土出口關稅、配額管理等措施向中方發起磋商請求。朱宏任說,“中國的態度是積極應訴,希望讓相關方面了解到我國加強稀土等原材料的出口管理的必要性和意義。”
朱宏任強調說,中國政府采取的一系列政策措施,完全是出於保護資源、環境和可持續發展的需要。配額和關稅措施是綜合措施的一部分,中國對稀土開采、生產、環保等環節也都采取了同步的管理措施,符合WTO規則。
在說明稀土私挖亂采對環境造成的破壞時,朱宏任拿出三張照片,分別是四川、廣西、江西三個省份稀土開采現場情景。朱宏任說,稀土開采造成的環境破壞“觸目驚心”,地表植被嚴重破壞,寸草不生,有的地方還造成嚴重的山體滑坡和泥石流。
朱宏任說,稀土的生產如不加以管理,就會造成嚴重的資源浪費。他援引數據稱,中國南方離子型稀土資源開采回收率平均不到50%,北方輕稀土礦的采選利用率僅達到40%至60%,而非法開采造成的損失更為嚴重,一般只回收20%左右。
事實上,美國也是稀土資源大國,其儲量僅次於中國。但是出於環境和資源的考慮,美國從上世紀90年代起就停止了稀土開采。其余俄羅斯、澳大利亞等擁有稀土的國家,也處於少開采和不開采的狀態。

為了維護稀土資源的可持續發展,中國近兩年采取整頓措施,堅決制止稀土的私挖亂采和非法貿易。朱宏任說,這一行動,在充分考慮環境和資源可承受的基礎上,確保稀土資源和產品的有效供應。

2011年,中國稀土出口配額沒有用完,表明稀土的供給并未由於中國的整頓而造成短缺。朱宏任說,國際稀土的價格完全是由市場決定的,稀土價格的回歸也是向其價值的理性回歸。

朱宏任說,中國只有世界稀土儲量的30%多,卻承擔世界90%以上的需求。只靠中國一國難以滿足全球的需求,希望主要稀土蘊藏大國一起努力,共同解決稀土的需求問題。