lundi 12 décembre 2011

Les caprices chinois / 3

TRADUCTION Source : 南方周末Nanfanghoumo du 26 novembre 2011
[Sous le titre 'L'élégance formatée', le Nanfangzhoumo [Week end du Sud] fait un reportage au ton plutôt ironique sur la classe moyenne chinoise en pleine ascension.]

Zhang Ling est propriétaire d’une société d'équipement photographique et d’une société de restauration. Petite, elle voulait être mannequin, car elle trouvait fantastique de pouvoir changer de tenue chaque jour. Aujourd'hui, elle peut s'acheter autant de vêtements qu'elle le désire, mais chaque matin en se levant, elle ne sait jamais quoi mettre. Photo\ Li Yalong

张玲,拥有摄影器材和餐饮两家公司。打伙小就想做模特,羡慕模特天天穿新衣。现在可以随意买新衣了,但是每天早上起床后还是觉得没有衣服穿。图\李亚隆。




Wang Guoqing (à gauche), directeur d’une salle de mariage, est passionné par tout ce qui a trait aux affaires militaires.  Il joue souvent à la guerre avec ses amis. Suivant leurs préférences, ils achètent des équipements militaires actuels les plus perfectionnés, et choisissent une usine abandonnée pour déployer leurs manoeuvres d'attaque. Photo\ Li Yalong

王国庆(左一)婚纱影楼经理。喜爱军事,经常和朋友玩野战游戏。他们依据自己的喜好,购置了当代最先进的单兵装备;选择废弃厂房开展对攻演练。 图\李亚隆。