lundi 15 juin 2015

Vin : le déclin du cadeau de prestige

Source : 199IT, le 5 juin 2015

       Les acheteurs chinois traditionnels qui choisissaient les vins de Bordeaux les plus réputés pour les offrir en tant que cadeaux de prestige sont en train d'être remplacés par un nouveau type de consommateurs de vin. Ce groupe émergent boit du vin plus fréquemment que la moyenne et est à la recherche de produits à excellent rapport qualité-prix.

        Au cours de son étude 2015, Wine Intelligence a identifié une catégorie qui n'était pas encore apparue en 2012 : les "buveurs en développement", qui ont généralement autour de 30 ans et sont diplômés de l'université. Cols blancs à salaires élevés, leur premier contact avec le vin a eu lieu lors de dîners d'affaires et autres occasions liées au travail. Aujourd'hui, ils ont l'habitude de boire du vin dans leur vie de tous les jours et lors d'événements sociaux en dehors du bureau.

        Au sein des 38 millions de consommateurs chinois de vin importé, Wine Intelligence a distingué six segments caractéristiques. La nouvelle catégorie des "buveurs en développement" voisine avec les "connaisseurs aventureux", les "amateurs de terroirs traditionnels à la recherche de prestige", les "petits nouveaux des réseaux sociaux", les "petits buveurs soucieux de leur santé" et les "buveurs occasionnels frugaux". La segmentation de Wine Intelligence ne se base pas uniquement sur l'âge, le sexe, les revenus et autres informations élémentaires, mais prend en compte également les actes d'achat des consommateurs ainsi que leurs opinions sur le vin. Ces dernières sont obtenues en posant des questions telles que "pour quelles raisons buvez-vous du vin", comment prenez-vous la décision d'acheter, quels vins et quels terroirs privilégiez-vous etc. 

       Maintenant l'acheteur, c'est le buveur

       De 2012 à aujourd'hui, Wine Intelligence a analysé les principales évolutions du marché des vins importés en Chine : en trois ans, la part des "connaisseurs aventureux" et des "amateurs de terroirs traditionnels à la recherche de prestige" n'a cessé de reculer, tandis que la proportion des "petits buveurs soucieux de leur santé", des "buveurs occasionnels frugaux" et autres buveurs très modérés est en constante progression, et que la part des nouveaux "buveurs en développement" atteint 19 %.


        "Au cours des trois dernières années, le marché du vin importé en Chine a été totalement bouleversé, analyse Richard Halstead, COO de Wine Intelligence. Auparavant, les consommateurs à la recherche de prestige achetaient des vins célèbres et onéreux pour les offrir. Actuellement les acheteurs commencent à s'intéresser aux qualités intrinsèques des vins et à leur goût, car ils les boivent eux-mêmes ; ils font également plus attention aux prix, car ce sont eux dorénavant qui doivent payer les factures."

相关文章, 请阅读 Sur le même sujet, vous pouvez lire aussi : 
Le vin du Diaosi contre le vin du Tuhao

酒智:2015中国葡萄酒消费者细分
2015年06月5日 消费者研究, 生活数据

在人口数量上,购买顶级波尔多葡萄酒作为礼品的“传统”消费者正在被一群全新的葡萄酒消费者取代。这群全新的消费者饮用葡萄酒比一般消费者更频繁,并希望寻求高性价比的产品。

在2015年的研究中,酒智(Wine Intelligence)发现了在2012年尚未出现的消费者群体:“发展中饮用者”(Developing Drinkers),他们通常是年龄接近30岁或30岁出头的持有大学学历的高薪白领,最初在商务饭局等场合开始接触葡萄酒,如今把饮用葡萄酒的习惯带到日常生活和工作外的社交场合中。
针对中国的3800万进口葡萄酒消费者,酒智(Wine Intelligence)划分出了6类特点鲜明的消费者类别。除了上述提及的 “发展中饮用者”(Developing Drinkers),其他5类包括“冒险精神发烧友”(Adventurous Connoisseurs)、“传统名庄爱好者”(Prestige-seeking Traditionalists)、“社交圈新人”(Social Newbies)、“健康少量饮酒者”(Health Sippers)和“节俭的偶尔饮用者”(Frugal Occasionals)。酒智(Wine Intelligence)的消费者划分不仅基于年龄、性别和收入等基本信息,还涉及消费者的购买饮用行为以及他们对于葡萄酒的看法,包括:他们为何饮用葡萄酒,如何做出购买决定,以及饮用何种葡萄品种和产地等等。


从2012年的研究至今,酒智(Wine Intelligence)观察到了中国进口葡萄酒市场的消费主力的转移:与3年前相比,“冒险精神发烧友”(Adventurous Connoisseurs)和“传统名庄爱好者”(Prestige-seeking Traditionalists)等“发烧级”消费者在总体消费者人口中的比例逐渐变小,而“健康少量饮酒者”(Health Sippers)和“节俭的偶尔饮用者”(Frugal Occasionals)等饮用频率较低的群体的比重逐渐变大,新出现的 “发展中饮用者”(Developing Drinkers)的比例也占到了19%。
酒智(Wine Intelligence)的首席运营官Richard Halstead称:“在过去的3年中,中国进口葡萄酒市场发生了一场翻天覆地的变化。以前消费者为了面子购买昂贵的名庄葡萄酒来送礼,如今消费者开始关注葡萄酒本身的品质和口味,因为他们开始自己饮用葡萄酒了;他们也更在意葡萄酒的价格,因为他们很可能需要自掏腰包购买。”

vendredi 15 mai 2015

Le groupe Tiens bat le record du 'team building' à Nice

Source : agence Xinhua 新华网, le 12 mai 2015

Récemment, le voyage en France de 6.500 salariés d'un groupe chinois, inscrit dans le Guinness des records, a défrayé la chronique.

Il s'agit du groupe Tiens basé à Tianjin. Ce voyage en France est à la fois une manière de fêter les 20 ans du groupe, et également une récompense et un encouragement pour les environ 6.500 "amis du groupe Tiens" venus de plus de 50 pays et régions. Sur le site officiel du groupe, on apprend que cette opération a été appréciée du côté français car le ministre des affaires étrangères Laurent Fabius a reçu le président du groupe Tiens, Li Jinyuan. 

Vente directe

Et d'après ce qu'atteste le livre Guinness des records, ce rassemblement à Nice de 6.262 salariés du groupe Tiens habillés de bleu et de blanc a établi un nouveau record de la phrase humaine la plus longue [formée sur la promenade des Anglais : "Tiens' Dream is Nice on the Côte d'Azur" NdT]. Pendant un moment, les médias locaux et internationaux se sont penchés sur le phénomène en braquant leurs projecteurs sur ce groupe de biotechnologies venu de Chine.

En fait, ces dernières années, les cas d'entreprises envoyant des milliers d'employés en vacances à l'étranger ne sont pas rares. En 2014 Nu Skin China a récompensé plus de 10.000 salariés en leur offrant des vacances groupées à Dubaï, Perfect China a fait de même avec plus de 6.000 employés aux Etats-Unis. Et le groupe Tiens a organisé depuis le début des années 2000 des célébrations du nouvel an chinois en Russie, en Thaïlande, en Allemagne, en Indonésie etc.

Les analystes ont noté que ces entreprises avaient une activité en commun : la vente directe. Comment cette activité a-t-elle pu développer une obsession pour le giga-tourisme ?

jeudi 30 avril 2015

Le Japon et la Corée se disputent les touristes chinois du 1er mai

Source : 环球时报 Global Times, le 28 avril 2015
Une banderole accueille en chinois les touristes dans le quartier de Myeong-dong à Séoul 

A l'approche du 1er mai, les deux voisins de la Chine, le Japon et la Corée du sud voient leurs secteurs du tourisme et de la vente au détail rassembler toute leur énergie pour gagner les faveurs des touristes chinois.

Les congés du 1er mai chinois correspondent aussi à une semaine de vacances pour les Japonais. Ces derniers observent une tendance nette émerger dans leur pays : notamment à Shinjuku, Ginza, et autres quartiers de Tokyo, certains magasins qui ciblaient auparavant principalement les consommateurs japonais, sont en train de revoir la structure de leur offre pour davantage répondre à la demande des touristes étrangers.  Les enseignes d'électronique grand public Bic Camera et Yamada Denki ouvrent des comptoirs supplémentaires car leurs produits bénéficient d'un bon bouche-à-oreille auprès des touristes chinois. Dans le quartier de Shinjuku, les caissiers des corners duty free de Uniqlo sont plus nombreux pour spécifiquement prendre en charge les Chinois. Quelques centaines de magasins commencent même à marquer leurs étiquettes en chinois. Comme l'explique An Dongqing, responsable de la communication de la société japonaise de cosmétiques Kanebo, depuis le début de l'année sa société a ajouté des lignes de production supplémentaires afin de doubler la capacité de fabrication des masques et des lotions nettoyantes que les Chinois apprécient. La société propose un service de traduction en chinois dans sa boutique de maquillage du centre d'Osaka.

Une semaine réduite à trois jours

lundi 20 avril 2015

La piqûre de rappel d'Apple

Source : le Quotidien du Peuple 人民日报, le 17 avril 2015
"Fabriqué en Chine" : ici le caractère 制 zhì - fabriquer
a été remplacé par le caractère 知 zhī - penser.

[Il est intéressant de noter que dans cet article d'un journal étatique donnant en exemple les fleurons technologiques chinois, Xiaomi n'est pas mentionné. Peut-être parce que le fabricant de smartphones est considéré en Chine comme largement inspiré d'Apple. NdT]


        « Designed by Apple in California Assembled in China » : c’est ce que peuvent lire les utilisateurs attentifs au dos des produits Apple. Ce n'est qu'une simple indication objective, sans aucune implication particulière. Mais du point de vue du rêve chinois de transformation du modèle de développement du pays par l'innovation, ces quelques mots méritent qu'on s'y attarde.

        En fait, beaucoup de groupes internationaux ont des bases de production en Chine, mais elles ne signalent en général sur leurs produits que "Made in China", et celles qui sont aussi précises  qu'Apple sont très peu fréquentes. C'est bien sûr une initiative qu'il n'y a pas lieu de critiquer. Mais ces quelques mots doivent nous servir de piqûre de rappel : la Chine ne peut pas se contenter de seulement "assembler".  

lundi 6 avril 2015

Cinéma : une croissance pas si saine

Source : Caijing 财经日报, le 3 avril 2015
Une nouvelle salle de cinéma à Tangshan, dans la province du Hebei

La croissance du box office chinois s'accélère d'année en année, contrairement à la situation à l'échelle globale. En 2014, les entrées dans les salles de cinéma ont progressé de 1% dans le monde entier, de 6 % en Amérique du Nord, et de 34 % en Chine. Elles ont représenté globalement 37,5 milliards de US$, dont 27 % générés par les Etats-Unis, et 13 % par la Chine, qui a gagné 5 points de part de marché par rapport à 2012. La Chine est déjà le deuxième marché mondial du cinéma, reléguant à la troisième place le Japon, qu'elle dépasse de 8 points de part de marché. 

Au premier trimestre de cette année, le box office américain n'a progressé que de 3 % par rapport à la même période de l'an dernier. Si cette tendance se poursuit, la Chine devrait dépasser l'Amérique du Nord d'ici 2018. Et dans l'hypothèse où la vitesse de progression du marché chinois se maintient, le box office chinois devrait atteindre 100 milliards de yuans en 2020.


Toutefois, certains observateurs ne sont pas aussi optimistes, à l'instar du vice président du département culturel de l'université de Pékin, Shen Shaofeng. "La vitesse de croissance du cinéma chinois va se poursuivre deux ans, mais il sera difficile de dépasser les Etats-Unis", estime-t-il.

15 nouveaux écrans par jour
La croissance accélérée du box office chinois intervient dans un contexte de forte expansion du parc de cinémas, construits à un rythme soutenu. Au premier trimestre 2015, 322 cinémas ont été ouverts en Chine, soit près de 1.400 nouveaux écrans et 170.000 places de cinémas créées. A la fin mars, le nombre total de cinémas a déjà dépassé les 5.000, soit 25.000 écrans et 3,5 millions de places de cinéma. Actuellement, le nombre d'ouvertures d'écrans est de 15 par jour. Mais selon les spécialistes du secteur, le nombre de films vus par personne était de 0,87 en 2013 en Chine, contre 3,44 en France, 3,78 en Australie, 3,88 aux Etats Unis et 4,12 en Corée du sud. Ce chiffre étant au moins quatre fois plus élevé dans les autres pays, le marché du cinéma a donc encore un énorme potentiel en Chine.

Cette faible fréquentation des salles fait qu'un grand nombre de cinémas ne gagnent pas d'argent voire sont déficitaires. Shen Shaofeng prévoit même que "dans les deux années qui viennent, pendant que le box office chinois continuera d'exploser, les cinémas en difficulté vont perdre encore plus d'argent." Comme le craint un professionnel d'un multiplexe, s'il est vrai que la construction de cinémas soutient la croissance du box office, dans une situation de baisse de chiffre d'affaires, il n'est pas exclu que certains cinémas ferment, et si elle se confirme, cette tendance n'est pas saine pour le développement du marché dans son ensemble. Par ailleurs, la qualité du cinéma made in China n'augmente pas avec le box office, bien au contraire. Ces dernières années, des personnalités du secteur n'ont cessé de dénoncer la médiocrité des productions chinoises. Le contrôle de la vitesse de construction des cinémas, ainsi que l'amélioration de la qualité des productions locales s'avèrent donc nécessaires pour que le marché du cinéma entre dans un cercle vertueux de développement.


相关文章, 请阅读 Sur le même sujet, vous pouvez lire aussi : 

mercredi 18 mars 2015

La folie Bitcoin

Source : Shanxi Daily, le 16 mars 2015


     Bitcoin, ce mot attire de plus en plus l'attention. Certains rapports ont même affirmé qu'un bitcoin valait déjà plus de 5.000 yuans. Mais du fait de sa technique de manipulation mystérieuse et des jeux d'argent virtuels, la devise virtuelle a dupé beaucoup d'investisseurs. En 2014, la province du Shanxi a ainsi connu de nombreux cas d'escroquerie liés aux bitcoins. Comme les transactions en bitcoins ne sont contrôlées par aucune instance, quelques victimes ont des difficultés à récupérer leur argent investi en bitcoins. Pendant la soirée des consommateurs 3.15 du Shanxi [déclinaison régionale de l'émission télévisée annuelle organisée par la CCTV pour dénoncer les abus dont ont été victimes les consommateurs], des experts ont livré leurs analyses et explications.

    "En partant de zéro, des dizaines d'ordinateurs familiaux peuvent faire gagner des millions à des familles, tout le monde se l'arrache, en 3 ans sa valeur a été multipliée par plus de 100...". Il y a quelque temps, ce type de rumeur concernant les bitcoins a semé le trouble parmi les citadins ordinaires. Ce bitcoin aux fluctuations de prix sans limites, pouvait-il vraiment rendre riche du jour au lendemain ?

    Cette absence totale d'informations précises sur la devise virtuelle a permis de duper de nombreuses personnes qui s'étaient inscrites l'an dernier à un jeu local de déminage en ligne de bitcoins dans le Shanxi.

    Xiao Ming (le nom a été changé), un employé de bureau de Xi'an, vient d'avoir un enfant. La pression économique étant grande, il réfléchit à un moyen de compléter son salaire afin de pouvoir acheter du lait en poudre pour son bébé. Un jour, sur la messagerie instantanée QQ, il tombe par inadvertance sur une organisation de joueurs en ligne s'échangeant des bitcoins. Après avoir rejoint le groupe, incité par le "maître du jeu", il commence à jouer.

     Nouveau converti
     

lundi 2 mars 2015

Communiquer en Chine #6 : Jean-Jacques Annaud n'est pas un tueur de loups

Source : 新浪娱乐 Sina Entertainment, le 28 février 2015

     Réalisé par le cinéaste étranger oscarisé Jean-Jacques Annaud, Le Totem du loup [titre français : Le dernier loup], où jouent des loups mongols et les acteurs Feng Shaofeng et Dou Xiao, est sorti dans tout le pays le jour du Nouvel an chinois, le 19 février. Pour le moment, le film, largement distribué, rencontre un vif succès.  Le public a exprimé sa sympathie envers les personnages et le thème environnemental abordé, admirant particulièrement les acteurs et les producteurs pour leur respect des animaux. Puis les interrogations se sont multipliées concernant les animaux tués au cours de scènes causant la souffrance des spectateurs. Ces animaux sont-ils vraiment morts pendant le tournage ?

     Beaucoup ont manifesté leur l'indignation vis-à-vis des loups, gazelles et chevaux morts à l’écran. Finalement, ces animaux ont-ils été réellement massacrés ? Evidemment la réponse est non. Jean-Jacques Annaud précise : « pour les besoins de l’intrigue, quand les loups attaquaient les chevaux et qu'il y avait une grande probabilité qu’ils soient tués, nous n'allions bien sûr pas le faire en vrai ; lorsque je voulais tourner ce genre de scène, je ne pouvais donc pas utiliser de vrais loups." Le producteur du film Wang Weimin a embauché Xiao Jin, qui a étudié aux États Unis le maquillage à effets spéciaux, pour créer notamment de faux loups. Xiao Jin reconnait qu'au début l’ampleur de la tâche l'a surpris, mais qu’après avoir réparti le travail au sein de son studio, la mission a pu être menée à bien dans les délais. Le tournage de la grande bataille entre loups et chevaux a duré un mois, mais le lac gelé où les chevaux sont pris dans la glace a nécessité un an de préparation.

   Sept ans de préparation    

mercredi 11 février 2015

Cinq moyens de mettre à l'aise un touriste chinois

Source : Guangzhou Daily 广, le 4 février 2015

  Très nombreux, prêts à beaucoup dépenser, les touristes chinois sont devenus des personnes dont on se dispute les faveurs. Pour les attirer et les garder, les commerçants de tous les pays sont sur le pied de guerre et ne ménagent pas leurs moyens.

  1 - Allonger les heures d'ouverture

 L’énorme pouvoir d'achat des touristes chinois a incité les Français à revoir leur tradition séculaire qui interdit le travail dominical. Le 10 décembre 2014, le ministre de l'économie [Emmanuel] Macron a fait une proposition de loi visant à supprimer la limitation du travail le dimanche, afin de laisser la possibilité aux touristes chinois d'acheter. Le premier ministre [Manuel] Valls a exprimé son soutien : "je ne vise pas les millions de touristes chinois qui visitent Paris, mais particulièrement ceux qui quittent Paris le dimanche pour aller faire du shopping à Londres », a-t-il précisé. Pour le grand magasin londonien Harrods, c’est business as usual le samedi et le dimanche, et pour le village de marques anglais Bicester, particulièrement apprécié des Chinois, l'ouverture des magasins est prolongée le weekend jusqu'à 20h.

  Au Japon, les boutiques ont toujours fermé à 20h30, mais aujourd’hui à Tokyo certains magasins sont ouverts 24h sur 24, ce qui permet aux touristes chinois de visiter la ville le jour et de faire du shopping le soir sans avoir à choisir entre l'une ou l’autre activité.

  2 - Créer une ambiance chinoise

    Les Galeries Lafayette à Paris ont développé un département spécialement dédié aux touristes chinois, et chaque année au moment du Nouvel An chinois, le magasin est entièrement décoré de rouge et or, à l'intérieur comme à l'extérieur, et l’offre de services pour les touristes chinois est élargie. Le grand magasin américain Macy's a organisé pour la première fois des spectacles traditionnels de danse de dragon et de lion, une initiative visant à retenir sa clientèle chinoise.

     Parallèlement à cette atmosphère chinoise, certains magasins ont mis en place des réductions exclusivement dédiées aux Chinois. Dans le village de marques anglais Bicester, les groupes de touristes chinois se voient attribuer des cartes VIP exclusives qui leur accorde une réduction de 10%. A peine arrivé à l'aéroport international de Heathrow, un touriste chinois reçoit une hong bao [enveloppe rouge, cadeau traditionnel du Nouvel An chinois] sur laquelle est écrit 'Bonne année' en chinois, et contenant de bons de réduction en boutiques duty free.

  3 - Offrir des réductions aux utilisateurs de la carte UnionPay 

lundi 26 janvier 2015

Xiaomi veut jouer dans la cour d'Apple

Source : 南方网 Nanfang Daily, le 25 janvier 2015
Message Weibo du directeur de la communication de Xiaomi

       Le 24 janvier au soir, le nouveau directeur de la communication de Xiaomi, Zhong Yufei, a publié un message sur Weibo. "Le président [de Xiaomi] Lei Jun vient de déclarer : #XiaomiNote# compte deux emplacements pour cartes SIM, alors que les smartphones d'Apple n'en ont qu'un seul . Et nous avons mis au point une petite application dédiée au transfert de données des utilisateurs. J'ai lu les commentaires sur Weibo, certains sont favorables, d'autres moins. Que chacun donne son avis, nous allons procéder à l'échange de smartphones usagés contre des neufs, selon la règle suivante : un 5s, quel que soit son état, s'échange sans frais contre un Xiaomi Note standard ; un 6 Plus s'échange contre un haut de gamme ! @LeiJun" 

      Quelle est votre réaction à la lecture de ce message Weibo ? Vous ne le prenez pas au sérieux, ou vous sortez votre iPhone de votre poche en vous disant que c'est le bon moment, ou alors vous projetez d'acheter un Apple bas de gamme d'occasion pour pouvoir l'échanger contre un Xiaomi Note ?

mercredi 14 janvier 2015

Charlie Hebdo : l'opinion du journal étatique Global Times


 Source : Global Times 环球时报, le 13 janvier 2015
'Je suis Charlie' '我是查理' affiché sur les écrans de la bibliothèque francophone de Pékin
Photo Jordan Pouille @jordanpouille


La grande marche de solidarité à Paris dimanche a certes eu une ampleur impressionnante, mais pour l’Europe, elle ne peut être que l’équivalent de la prise de calmants par un patient très malade.
  Certains disent que la France fait partie des pays occidentaux développés qui sont en train de payer pour leur "péché originel". Ces pays ont été à l'origine de l’esclavage et du colonialisme, qui ont façonné leur structure démographique actuelle. Les musulmans représentent 10% de la population française mais s'intègrent très difficilement dans la société, intériorisant ainsi dans le pays "le choc des civilisations" dont l'origine est extérieure. Les questions d'immigration font le lit des partis politiques d'extrême droite, et les conflits deviennent peu à peu insolubles.
  Beaucoup ont exprimé leur sympathie après le massacre terroriste qui a frappé Charlie Hebdo. Mais il se peut que les opinions changent après la publication d’un nouveau numéro affichant un dessin de Mahomet en couverture. Les rédacteurs survivants ont de plus annoncé que le tirage de ce numéro passera à 1 million d’exemplaires, contre 60.000 en temps normal.