dimanche 6 avril 2014

PSA lance une Citroën DS à la mode chinoise

Source : 东方网 Eastday.com, le 26 mars 2014
Avec sa marque haut de gamme DS (en chinois 谛艾仕 diaishi), PSA veut capter 10 % du marché des voitures de luxe. L'objectif est donc de multiplier en quatre ans les ventes par 56 par rapport à l’année dernière.
Arnaud Ribault, directeur général de la division DS de Chang'an PSA Automobiles [à Shenzhen], a précisé à Bloomberg et à d’autres médias que la production de DS avait débuté en septembre dernier en Chine, et qu’en 2013, 3.500 véhicules avaient été vendues, 200.000 devant être écoulées en quatre ans. A titre de comparaison, Daimler sous la bannière de Mercedes-Benz a franchi la barre des 200.000 voitures vendues cinq ans après avoir démarré ses opérations en Chine.
Concurrence allemande

lundi 31 mars 2014

Les tribulations des Galeries Lafayette à Pékin 2/

Source : 北京商报 Beijing Business Today, le 5 mars 2014

Les tribulations des Galeries Lafayette à Pékin 1/

Du côté des Galeries Lafayette, aucun commentaire n’a été émis sur la situation actuelle. Plusieurs responsables de grands magasins environnants du quartier commercial de Xidan se sont toutefois déclarés optimistes, tout en soulignant que les performances des Galeries Lafayette étaient jusque maintenant en-deçà des attentes. En fait, les Galeries Lafayette ont clairement surestimé l’emplacement de Xidan et doivent maintenant en assumer les conséquences. Si le grand magasin peut se permettre de tenir le temps que le quartier de Xidan dans son ensemble monte en gamme, alors une voie royale s’ouvre devant lui.

Au moment de l’ouverture des Galeries Lafayette, le directeur général des Galeries Lafayette Chine, Shen Lang, avait déclaré que les Galeries n’étaient plus un grand magasin dans le sens traditionnel du terme, qu’elles mettaient davantage l’accent sur les tendances et prenaient plus en compte les consommateurs locaux. Hier, un responsable des Galeries Lafayette a affirmé que le grand magasin allait maintenir ce positionnement mode et continuer à proposer des articles pointus.

Souffle d’air frais

lundi 24 mars 2014

Les tribulations des Galeries Lafayette à Pékin 1/

Source : 北京商报 Beijing Business Today, le 5 mars 2014


Les Galeries Lafayette projettent d'ouvrir 5 à 7 magasins à Istanbul, Doha et autres villes étrangères. Mais elles se montrent prudentes pour le choix d'un nouvel emplacement dans le cas où une occasion se présenterait à Pékin voire même sur le marché chinois.

C'est la deuxième fois en plus de dix ans que les Galeries Lafayette ont fait leur entrée dans la capitale chinoise, et elles cherchent toujours le bon tempo. Une fois retombé l'effet de la nouveauté, le grand magasin voit sa fréquentation démarrer lentement. Dans un contexte de ralentissement des ventes de détail, il semble que la décision d'implantation dans le quartier commercial de Xidan ait été un peu présomptueuse, et la période de rodage risque de se prolonger.


Marques peu connues en Chine

lundi 17 mars 2014

Alibaba - Tencent : la bataille du m-commerce


Source : China Daily Cartoons, le 13 mars 2014

Ma Huateng (马化腾), PDG fondateur du groupe Tencent et de la plate-forme de messagerie instantanée WeChat, et Ma Yun (马云), alias Jack Ma, PDG fondateur du groupe Alibaba et de la plate-forme de e-commerce Taobao


Source : 息 CankaoXiaoxi, le 21 février 2014
Tencent  (腾讯)  et Alibaba (阿里巴巴) ont tous deux lancé leur propre application de réservation et de paiement de taxis. Depuis la mi-janvier, pour inciter les passagers et les chauffeurs de taxis à utiliser ces nouvelles applications DidiDache (嘀嘀打车) et KuaideDache (快的打车) ainsi que leurs plates-formes de paiement respectives, Tencent et Alibaba ont dépensé des centaines de millions de yuans en accordant une prime de 10 à 15 yuans par course, pour le passager et pour le chauffeur de taxi. Et la concurrence s'intensifiant, ces bonus ont été récemment revus à la hausse.

1月中旬起,为加强软件推广力度及培养移动支付习惯,快的打车和嘀嘀分别投入数亿元人民币,对使用支付宝或微信支付的叫车消费者和出租司机分别进行10-15元/单的补贴,近日随着竞争加剧,双方的补贴幅度进一步提高。

lundi 10 mars 2014

Vins Lafite-Rotschild : démêler le vrai du faux

Source : 红酒周刊 L'hebodmadaire du vin, le 28 février 2014
Photo : Laoren

Si le marché du vin n'est pas florissant dans les pays traditionnels de consommation, en Chine, la croissance atteint 40 %. Mais ce développement rapide n'est pas sans créer de nombreux problèmes. Pour Michel Négrier, directeur export de Lafite-Rotschild, la Chine est déjà devenu le marché du vin le plus dynamique au monde, mais les consommateurs doivent toujours être éduqués.

Q : un rapport a affirmé que 80 % des Lafite sur le marché étaient des faux. Des contrefaçons de Lafite peuvent être trouvées partout. Qu'en pensez-vous ? Selon vous, quelle est la cause de ce phénomène ?

Michel Négrier : cette affirmation est totalement fausse. Ces cinq dernières années, nous avons persisté dans la lutte légale contre la contrefaçon, mais nous avons identifié très peu de véritables faux, et s'il y en a ce ne sont pas des productions à grande échelle. Car la particularité de la fabrication de nos vins, c'est qu'elle inclut de nombreux procédés artisanaux qui sont plutôt difficiles à copier. En fait, on peut voir qu'il s'agit surtout de tirer profit du manque de connaissances des consommateurs sur nos vins et sur la fabrication de contrefaçons. Il est à noter que beaucoup de consommateurs et de médias ne comprennent pas notre offre, et souvent ils peuvent prendre un de nos crus d'exception pour un faux Lafite, et vont comptabiliser les ventes de cette série comme étant des ventes de faux. Rappelons qu'il faut attendre un an pour produire et consommer le vin, et sur le marché sont fréquemment proposés des vins qui ont plus de dix ans d'âge. Par conséquent, on ne peut pas décréter uniquement en se basant sur les quantités vendues que des vins sont faux.

lundi 3 mars 2014

Football : Alain Perrin, l'entraîneur sans peur et sans reproche

Source : 齐鲁晚报 Qilu Wanbao (Shandong), le 1er mars 2014

La plus grande expertise de l’Association chinoise de football, c’est de savoir passer d’un extrême à l’autre. Elle avait consacré l’énorme somme de 4,3 millions d’euros à l'embauche de l’entraîneur espagnol Camacho, mais cette fois-ci, pour recruter Alain Perrin, elle ne dépense même pas 1 million de dollars US. La différence laisse sans voix.

vendredi 21 février 2014

Black Coal, Thin Ice : après les prix, le box office

Source : Sina 新闻晨报, le 19 février 2014

Le film de langue chinoise Black Coal, Thin Ice a établi un nouveau record en remportant un double Ours au festival du film de Berlin.
Les prix et le succès public, ce sont deux choses différentes. Le prestige apporté par une coupe en or ou en argent est souvent l'ennemi mortel d'un box office en or. Le mariage de Tuya, le film de Wang Quan’an qui a décroché un Ours d’or [à Berlin] en 2007, n’a récolté au box office qu’un peu plus de 1,3 million de yuans. Un autre film de Wang Quan’an, Tuan Yuan, [Apart Together] également récompensé d’un Ours d’or à Berlin [en 2010], n’a rapporté que 350.000 yuans. Et Still Life, de Jia Zhangke [Weibo], qui a remporté le Lion d’or à Venise en 2006, a enregistré 1,5 million de yuans de recettes. Quant au film People Mountain People Sea, qui a reçu le Lion d’argent du meilleur réalisateur de la Mostra de Venise en 2011, ses entrées n’ont pas représenté plus de 1 million de yuans.

jeudi 13 février 2014

Des taxis chinois électriques à Londres

Source : 北京商报 Beijing Business Today, le 12 février 2014

Le constructeur automobile chinois BYD lançait hier officiellement la première flotte de taxis électriques de l'histoire de Londres, ce qui lui donne une longueur d'avance par rapport à Nissan et à d'autres marques dans la compétition internationale. He Yipeng, le directeur général Europe de BYD, a déclaré que le groupe était encore en négociations avec un partenaire potentiel pour fabriquer des modèles e6 en Angleterre.

lundi 10 février 2014

Made in Korea : après la K-pop, la K-food

Source : 中国生活消费 xiaofei.china.com.cn, le 29 janvier 2014
Le ginseng coréen, très prisé en Chine - Photo Beijing TV
Ces jours-ci, on peut trouver facilement dans les supermarchés chinois des produits alimentaires coréens. Du thé au pamplemousse, de la pâte de germes de soja fermentées, de la pâte de soja pimentée, du ginseng, du vin Mageli [alcool de riz] …. ces produits Made in Korea se vendent comme des petits pains. Voici les caractéristiques de ce nouveau courant alimentaire - baptisé K-Food - telles qu’elles ont été présentées dans l’émission de Beijing TV « Explorons les terroirs de la gastronomie coréenne ».
1.       Le thé au pamplemousse
Le thé au pamplemousse est très apprécié en Chine. Mais les secrets de sa fabrication sont peu connus. Le pamplemousse coréen est différent du pamplemousse chinois – il est généralement à peine plus grand qu’une mandarine, non sucré et même un peu acide. En Corée, c’est donc sa peau finement pelée qui sera utilisée pour le thé au pamplemousse, mélangée à du miel ou du sucre. L’environnement pur et préservé de la Corée donne aux pamplemousses une couleur et une saveur de grande qualité. Riches en vitamine C et en minéraux, ils sont également très efficaces contre la fatigue et pour prévenir la grippe.

lundi 3 février 2014

Des montagnes de Ferrero et de Lindt pour le Nouvel an chinois

Source : 蘋果日報 Apple Daily - Hong Kong, le 19 janvier 2014


A l’approche de l’année du Cheval et en pleine période d’achats de cadeaux alimentaires pour le Nouvel an chinois, nous sommes allés enquêter dans deux grands supermarchés du quartier de Tsuen Wan [Nouveaux Territoires de Hong Kong], Parknshop  et Wellcome, ainsi que dans des supermarchés de plus petite surface, Jiaxing et Prizemart. Il s’est avéré que chez Parknshop et Wellcome, le prix de la boîte de Ferrero (24 rochers) était le plus élevé, à 84,9 yuans, non seulement par rapport à la même époque de l’an dernier (79,9 yuans), soit une croissance de 6,3 %, mais aussi par rapport au supermarché Jiaxing, où le prix était plus bas de 5 yuans. Des quatre supermarchés, c’était chez Prizemart que la boîte Ferrero était la plus abordable, à seulement 51 yuans les 25 rochers. Autrement dit Wellcome et Parknshop vendent leurs Ferrero plus cher de 66 % par rapport à Prizemart.
Les biscuits Kjeldsens au même prix partout