lundi 24 novembre 2014

La bulle des activités outdoor

Source : Jianshen114.com, le 22 octobre 2014
Photo : Forum outdoor de Yiche.com

Contraintes environnementales, centres villes saturés de boutiques, attaque du commerce en ligne : la croissance du marché chinois des articles d'outdoor commence à montrer des signes de ralentissement. Les marques internationales d'outdoor accélérent aussi leur arrivée en Chine, faisant monter d'un cran le niveau de concurrence. Le marché de l'outdoor chinois entre ainsi dans une phase de croissance plus lente, comme l'a souligné le président de [la marque chinoise] Toread, Sheng Faqiang, et les équipement vont accentuer leur spécialisation.

Toread vient de conclure un partenariat d'importation de technologie avec la marque [coréenne] Discovery Expedition, a annoncé Sheng Faqiang, dont le but principal est de mettre en place une plateforme de commerce électronique dédiée aux activités et aux services outdoor, pour fournir aux consommateurs l'offre la plus complète d'équipements outdoor. Le site ne tournera pas autour d'une seule marque, a précisé Sheng Faqiang, il offrira une vision globale des activités outdoor sous forme d'un écosystème à trois dimensions.

Partenariats internationaux

lundi 3 novembre 2014

Facebook : la Chine veut pouvoir choisir ses amis

Source : 人民网 people.cn, le 30 octobre 2014
Dans un chinois basique, Mark Zuckerberg a tenté de séduire son auditoire 
à l'Université Tsinghua de Pékin le 27 octobre dernier

La première session de la World Internet Conference étant prévue entre le 19 et le 21 novembre en Chine à Wuzhen dans la province du Zhejiang, Lu Wei, le directeur du bureau national des informations sur Internet, a donné une conférence de presse pour préciser les circonstances de la tenue de cette conférence.

Lu Wei s’est également exprimé face aux médias étrangers qui l'interrogeaient au sujet de Facebook avec des questions du type : "On ne peut pas accéder à Facebook en Chine, pourquoi la Chine bloque-t-elle ce site?" 

« Je n'ai jamais utilisé ce site Internet, je ne sais même pas s'il est ou non interdit en Chine, a-t-il répondu. Mais je sais qu'il existe des sites non accessibles en Chine. J’insiste sur le fait que notre supervision est conforme à la législation chinoise, toutes les mesures que nous prenons ont pour but de protéger légalement la sécurité de la Chine et les intérêts des consommateurs chinois. »
Il a ajouté que « nous n'avons jamais fermé aucun site étranger. » « Comment pourrais-je aller dans votre pays fermer votre site Internet ? La Chine a toujours été très cordiale, mais nous sélectionnons ceux qui nous rendent visite. Nous ne pouvons pas vous changer, mais nous avons le pouvoir de choisir nos amis, j'espère que tous ceux qui viennent en Chine sont des amis, de vrais amis."

Lu Wen a démenti avoir dit que 'liǎn pǔ' [mot proche phonétiquement de 'liǎn shū', traduction littérale de Facebook, 'liǎn pǔ' fait référence aux différents types de maquillage utilisés lors des opéras chinois, NdT] ne pourrait sous aucun prétexte entrer en Chine. "Bien sûr, s'est-il expliqué, je n'ai pas dit non plus que 'liǎn pǔ' pourrait entrer en Chine. Je n'ai dit ni qu'il ne pourrait pas entrer en Chine, ni qu'il pourrait entrer en Chine. La politique d'ouverture de la Chine reste inchangée, parce que c'est un fondement de notre politique nationale. Lorsqu’une entreprise Internet étrangère fait son entrée en Chine, il est essentiel qu'elle soit en conformité avec la législation du pays. 

Cette législation comporte deux conditions sine qua non : ne pas mettre à mal les intérêts de la Chine, et ne pas aller à l'encontre des intérêts des consommateurs chinois. Ce que nous ne pouvons autoriser actuellement, c'est d'être à la fois sur le marché chinois, de tirer profit de sa présence en ligne en Chine, tout en nuisant au pays. Nous ne pouvons permettre que ce genre de situation se produise. Il suffit de respecter la législation chinoise, nous accueillons alors toutes les entreprises Internet du monde entier sur le marché chinois qui est en effet très grand."


相关文章, 请阅读 Sur le même sujet, vous pouvez lire aussi : 
Facebook's Zuckerberg seeks China entree at Tsinghua
非死不可 feisibuke risque gros en Chine


lundi 6 octobre 2014

Communiquer en Chine #5 - Lacoste veut monter en gamme

Source : 海报时尚网 Haibao.com, le 22 septembre 2014 
Défilé Lacoste printemps/été 2015

Le crocodile français (Lacoste) est loin d'être inconnu des Chinois. Ces dernières saisons, les collections Sporty & Chic, qui proposent une mode confortable, légère et élégante, nous ont constamment séduits à la rédaction, mais on ne peut pas nier que lorsqu'en Chine on parle de Lacoste, c'est souvent le classique polo qui vient à l'esprit. Or cette situation pourrait bien évoluer dans les prochaine années, car cette marque de 80 ans d'histoire projette de grands  changements en Chine. Nous avons profité de la Fashion Week de New York printemps/été 2015 pour interviewer en exclusivité José Luis Duran, le PDG de Lacoste, qui a évoqué la stratégie de la marque en Chine. 

lundi 22 septembre 2014

La métaphore des nouilles instantanées

Source : Epoch Times 大纪元, le 21 septembre 2014


Ces derniers temps, le responsable suspecté [de corruption] Zhou Yongkang fait l'objet de beaucoup d'articles dans les médias officiels chinois et la télévision d'Etat CCTV. Cette dernière a diffusé sur son compte officiel Weibo un article intitulé "les nouilles instantanées sont-elles plus nutritives que les pains à la vapeur?", provoquant des discussions animées sur Internet. L'article a été perçu comme une allusion à la lutte de pouvoir existant dans les hautes sphères du Parti communiste, alors que Xi Jinping vient d'inciter les touristes chinois à l'étranger à limiter leur consommation de nouilles instantanées, faisant encore redoubler d'intensité les débats sur Internet. 

Le 12 septembre, la CCTV a posté sur son compte Weibo un article intitulé "les nouilles instantanées sont-elles plus nutritives que les pains à la vapeur ?" allant jusqu'à citer un rapport de recherche de l'université des sciences et techniques de Tianjin. L'article, que les médias hongkongais ont pourtant jugé "ordinaire et médiocre, voire ennuyeux", a recueilli en deux courtes journées 45.080 'transferts', 19.255 commentaires et 14.386 'likes'.

Pourquoi cette publication sur Weibo suscite-t-elle autant d'attention et de débats ? Selon l'agence Central News de Taïwan, pour les personnes au fait de la politique chinoise, la réponse va de soi, car 'les nouilles instantanées' et les 'pains à la vapeur'  sont bien connus des internautes chinois.

lundi 8 septembre 2014

Des hôpitaux étrangers à la rescousse

Source : 南方日报 Nanfang Ribao, le 29 août 2014
Les 3 défis des hôpitaux étrangers en Chine : 
l'assurance santé, le personnel soignant, 
les médicaments et équipements hospitaliers

La Commission nationale chinoise de la santé et du planning familial vient d’annoncer qu'il était désormais permis aux investisseurs étrangers d'ouvrir leurs propres hôpitaux à Pékin, Tianjin, Shanghai, dans les provinces du Jiangsu, du Fujian, du Guangdong et du Hainan, via une création d'entreprises, une fusion ou une acquisition.

Ce projet pilote est perçu comme le signe d'une ouverture progressive du marché médical. Restent les questions suivantes : comment les hôpitaux étrangers peuvent-ils s'installer et se développer sans difficultés en Chine ? Comment améliorer la qualité des services médicaux, stimuler les hôpitaux publics et accélérer le rythme de leurs innovations ?

Un positionnement haut de gamme

lundi 1 septembre 2014

Le vin du Diaosi contre le vin du Tuhao

Source : site spécialisé Vinehoo.com via Sina.com, le 14 août 2014
Le vin du Diaosi [loser]  VS  Le vin du Tuhao [nouveau riche]

La bouteille de vin du Diaosi [loser] à 40 yuans :

Vieillit 6 à 8 mois dans des fûts de chêne en France ou aux États-Unis 
Est gardé en cave un an et demi avant sa mise sur le marché 
Est produit en masse en Australie
Est produit dans les pays viticoles du Nouveau Monde en développement 
L'emballage est bon marché 
La photo diffusée en ligne dans le cercle d'amis ne recueille que quelques Likes


La bouteille de vin du Tuhao [nouveau riche] à 5.000 yuans :

Vieillit 12 mois dans un fût de chêne Bertranges neuf coûtant 2.600 dollars
Est gardé en cave six ans et demi avant sa mise sur le marché
Est issu du terroir Vosne-Romanée, le plus prestigieux au monde
Provient d'un pays du Vieux Monde à la longue et riche histoire viticole
L'emballage est haut-de-gamme.
La photo diffusée en ligne dans le cercle d'amis peut recueillir 32 Likes et plus de 1.200 commentaires, dont 60% viennent de jolies filles.

lundi 23 juin 2014

Quand tourisme vert rime avec économie circulaire 2/

Source : 解放日报 jiěfàng rìbào via sohu.com, le 31 mai 2014


Les émissions de carbone augmentent avec l’allongement de la chaîne d’approvisionnement du parc. En visitant les parcs d’agriculture écologique les plus pointus du pays, Shen Zhenming a pu étudier des expériences d'« économie circulaire ».  Une fois, lors de l'un de ses examens in situ, un responsable d’un parc lui a confié ses convictions : « Les déchets alimentaires sont un trésor. En plus d’être un moyen proactif de protection de l’environnement, l'utilisation des déchets à bon escient est source de bénéfices économiques pour le parc. » 

Cette simple phrase a été un déclic pour Shen Zhenming. En faisant ses propres recherches, il  a réalisé que, en prenant en compte leur teneur en matière sèche, 50 millions de tonnes de déchets alimentaires peuvent générer 5 millions de tonnes d’alimentation de bonne qualité pour animaux, nécessitant normalement la culture annuelle de 667.000 hectares de terres arables, et présentant un teneur en protéines correspondant à la culture de 1,3 million d’hectares de soja. En se basant sur les 70 tonnes de déchets alimentaires générés annuellement par le parc de néfliers, dans l’hypothèse où ils peuvent être utilisés dans leur totalité, cela équivaut à économiser la culture d'environ un hectare de terres arables. De plus, cette initiative assure au parc de néfliers un profil plus économiquement responsable.

Des fruits plus sucrés

lundi 16 juin 2014

Quand tourisme vert rime avec économie circulaire 1/

Source : 解放日报 jiěfàng rìbào via sohu.com, le 31 mai 2014

C’est la saison des nèfles du Japon. Dans le parc écologique LianYi du quartier de Qingpu, dans la banlieue de Shanghai, des flots de touristes viennent les cueillir. D’une coopérative agricole au bord de la faillite, la plantation de néfliers a été transformée en parc moderne dédié au tourisme vert, où les visiteurs défilent chaque jour.

  Peu d’entre eux le savent, mais ce parc de néfliers du Japon permet à l’agriculture urbaine d’aller plus loin que les schémas classiques de l’agriculture traditionnelle : non seulement il développe les concepts de cueillette écologique et d’effort récréatif, tout en offrant un panorama des sciences et techniques agricoles, mais il représente aussi un champ d’étude pour la protection de l’environnement. En faisant de l’écologie une partie intégrante du processus, ce parc de néfliers du Japon produit 15.000 kilowatts d’électricité par an, ainsi que 2.800 tonnes d’engrais biologique.

  De la cueillette saisonnière au restaurant bio

lundi 2 juin 2014

Les pères trentenaires, nouvelle cible marketing

Source : 金羊网 Jinyangwang, le 21 mai 2014
L'acteur sud-coréen Sung-Jun Yoo dans le film chinois '硬汉奶爸', 'Papa fort et protecteur' sorti en Chine en avril dernier

     Autrefois flambeurs et individualistes, les hommes nés dans les années 80 sont progressivement devenus trentenaires, se sont mariés et ont été promus au statut de papa poule. Cela a eu des répercussions sur leur travail et leur mode de vie : dans le passé ils suivaient assidûment la NBA à la télévision, maintenant ils regardent volontiers les Télétubbies et jouent avec leurs enfants.

Pour le choix de leur voiture, ils ont également modifié leur approche. Plutôt qu'une voiture gadget, ils recherchent désormais en priorité la qualité de vie, l'économie, la stabilité, le confort et la sécurité de leur famille.

Mode de vie à la scandinave